Porsche 911 Turbo S Edo compétition

Au sein de la gamme Porsche, la 911 Turbo S constitue un rêve pour beaucoup. C’est vrai : ce modèle a tout les ingrédients de la voiture parfaite : une ligne réussie, une belle polyvalence, une boîte PDK docile et efficace et 580 chevaux à l’arrière. Malgré une éclatante Exclusive Series, dont la puissance grimpe à 607 étalons, le préparateur Edo Compétition a décidé d’aller encore plus loin

Articles qui pourraient vous intéresser :

Une 911 Turbo S 2.0 subtile

Le préparateur allemand Edo Compétition se démarque par des améliorations plus ou moins marquées sur des véhicules de prestige. Habituée à opérer sur des Porsche, le préparateur a souhaité rendre la dernière 991 Turbo S restylée encore plus performante.

Porsche 911 Turbo S Edo compétition

Publicité

Esthétiquement, nous noterons la disparition du logo Porsche sur le capot, une épaisse lame marquée “Turbo S” à l’avant, d’élégantes jantes alliage de 20 pouces à l’avant et 21 à l’arrière, ultralégères et très esthétiques. La ligne d’échappement a été remplacée, la suspension abaissée de 3 centimètres et la batterie a diminué de volume pour gagner du poids.

Des pièces en carbone ont été empruntées à la GT3 RS, puis peintes pour un résultat chic et sportif, mais sans aller dans l’excès. Cette 911 Turbo S 2.0 – c’est son nom – ne joue pas la carte de l’extravagance.

Notons la présence de discrets stickers Edo Compétition sur le bas de portières.

Porsche 911 Turbo S Edo compétition

Edo Compétition ose les 675 chevaux

Le Flat-6 biturbo d’origine de la 911 Turbo S a été optimisé et reprogrammé. L’objectif : aller là où Porsche n’a pas osé ! Ainsi, la puissance passe de 580 à 675 chevaux. Le couple progresse de 750 à 850 Nm. Vous avez dit “décoiffante” ?

Inévitablement, les performances n’en sont que plus démoniaques encore. Le 0 à 100 km/h passe désormais à 2,6 secondes, quand la vitesse de pointe dépasse les 344 km/h. Sur le papier, ces performances sont similaires à la nouvelle 911 GT2 RS de 700 chevaux…

Le gain atteint même 6,2 secondes sur l’épreuve du 0 à 300 km/h, effectué en seulement 23,4 secondes.

Porsche 911 Turbo S Edo compétition

Edo Compétition, qui n’a dévoilé le prix de cette préparation, n’a pas cherché à dénaturer la 911 Turbo S, mais au contraire, à l’optimiser. C’est la raison pour laquelle, en apparence, peu d’éléments distinguent cette 911 Turbo S 2.0 d’une “classique” Turbo S telle que Porsche pourrait vous la livrer. Subtilité et efficacité, un mariage gagnant qui aboutit sur une 911 des plus désirables…