evolution cote porsche 911 occasion

MISE À JOUR EFFECTUÉE LE 23/02/2018

Plus que jamais, la cote des Porsche 911 est au sein de toutes les discussions entre porschistes. La cote des Porsche s’est véritablement durcie les dernières années pour atteindre des sommets en ce qui concerne certains modèles de 911 des plus rares. La majeure partie des Classic ont vu leur cote être multipliée par un facteur 2, 3, voire 4.
Ceux qui, il y a peu, disaient que la bulle allait exploser, changent aujourd’hui de discours et confirment qu’il ne s’agissait pas d’une bulle spéculative, mais de la nouvelle valeur des 911.

Fin 2016, alors que de nombreux médias porschistes prédisaient une explosion d’une hypothétique bulle spéculative, nous avancions en octobre 2016 qu’il ne s’agissait en rien d’une bulle spéculative… et cela s’est bien confirmé ! En avril 2017, nous publions cet article qui avançait les raisons du maintien de la cote à des niveaux élevés et même prédisait une légère augmentation de la cote des Porsche atmosphérique. Ce qui s’est d’ailleurs bien confirmé avec une cote des Porsche 911 Type 991 Phase 1 qui s’est mise à augmenter au point de retrouver leur cote de véhicule neuf ! Pour les 911 type 996 et 997, leurs cotes ont également poursuivi leur augmentation.

« Seules » les Porsche à air ont vu leurs cotes se stabiliser pendant que les 996 et 997 continuaient à prendre de la valeur en 2017. Le marché des Porsche à air est d’ailleurs des plus calme depuis plusieurs mois avec un nombre de transactions bien plus faible, mais nous reviendrons sur ce point un peu plus loin.

Publicité

Aujourd’hui, en février 2018, à la vue des récentes déclarations des dirigeants et cadres supérieurs de Porsche, il nous apparaissait nécessaire de mettre à jour notre article. Désormais, ce n’est plus 6 mais 7 raisons majeures qui nous laissent à penser que la cote des Porsche est très loin de fléchir :

1 – Influence des choix technologiques de Porsche sur la cote des modèles de 911 précédents

Porsche 911 Carrera moteur Turbo light
Le nouveau moteur biturbo des 911 Type 991 Carrera MKII

Le passage au moteur Turbo sur les 991 MKII est une rupture majeure dans l’histoire des 911. Cette rupture confère aux véhicules des générations précédentes davantage de valeurs aux yeux des passionnés. Ce changement de technologie et l’abandon des moteurs atmosphériques ont engendré un durcissement de la côte des 911… jusqu’au 991 MK1 dont la cote a cessé de baisser dans un premier temps… puis à augmenter tout le long de 2017 pour atteindre des tarifs proches du neuf ! De nombreux lecteurs nous ont confirmé avoir des propositions de reprise de leur Porsche 911 991 MK1… à un prix proche du prix d’achat ! Connaissez-vous beaucoup de modèles produits en « grande série » (nous reviendrons sur ce point par la suite) qui ne perdent plus de valeur au bout de 2 ans…. puis retrouvent leur valeur à neuf ? Ce passage au full Turbo a eu une influence sur les cotes des Porsche 911 Type 996 et 997 qui ont également continué à augmenter. Cette influence sur la cote des 996 et 997 est à inscrire dans le long terme et va très certainement encore se renforcer à la vue des déclarations récentes de Porsche. Elle est encore plus marquée pour tous les modèles précédant la 996. Cette rupture technologique est à comparer à celle qui s’est produite lors du passage du refroidissement à air au refroidissement à eau en 1998 avec l’arrivée de la 996. Nous avons assez de recul aujourd’hui pour nous apercevoir que ce genre de rupture technologique majeure a pour effet de renforcer durablement la valeur des véhicules de la génération précédente.

2 – Les Porsche 911 hybrides et électriques : une arrivée plus rapide que prévu

Porsche 911 (992) Turbo hybride
Future Porsche 911 Turbo E-Hybrid imaginée par 911andCo

Chez Porsche, le débat d’une 911 hybride ou électrique a dû animer bien des débats l’année passée. En 2017, de nombreuses déclarations sont venues écarter l’arrivée d’une 911 hybride ou électrique pour la prochaine génération de 911, la 992.
Aujourd’hui, rien n’est moins certain.
D’ailleurs, l’arrivée d’une Porsche 911 Type 992 Turbo et Turbo S hybride apparaît comme inéluctable.
Il y a encore 2 ans , chez Porsche, même l’ingénieur en chef responsable de la gamme 911, August ACHLEITNER, ne pouvait même envisager une 911 électrique.
Aujourd’hui, en janvier 2018, celui-ci n’exclut plus la possibilité de la production d’une Porsche 911 électrique.
Celui-ci déclarait d’ailleurs en janvier 2018 : « Même avec un moteur électrique, la 911 restera une 911. » La messe est dite.
Sans aucun doute les 911 Hybrides et électriques en sont déjà bien plus qu’à l’état d’une simple étude. Le projet de 992 hybrides est aujourd’hui plus que certainement en cours de développement.
Une nouvelle révolution technologique se profile pour la 911!
De toute l’histoire de Porsche, jamais les porschistes n’ont connu autant de révolutions technologiques en aussi peu de temps ! Pas évident d’encaisser autant de changement en aussi peu de temps. Voilà 3 ans qu’on été les lancées les premières 911 Carrera à moteur Turbo qu’ils doivent déjà se projeter vers des 911 Hybrides et électriques.
Nul doute que cette nouvelle révolution technologique va également influencer la cote des Porsche 911, mais également les cotes des Porsche Boxster et Caymans.
Le raisonnement de Porsche est limpide et en adéquation avec l’esprit d’innovation animant la marque depuis sa création : « Les moteurs thermiques ne peuvent rivaliser en termes de puissance d’accélération » et comme le dit August ACHLEITNER, « À l’instar de celles qui l’ont précédée, la prochaine 911 sera la meilleure de tous les temps« !

La révolution est en route et va arriver sous le capot de nos chères 911 bien plus rapidement que prévu…

3 – Le porschiste a une excellente mémoire et ne commettra jamais deux fois la même erreur

Porsche 911 2.4 S Coupe de 1972
Porsche 911 2.4 S Coupe de 1972

Vous rappelez-vous de cette période où les Classic se vendaient entre 35 et 45.000€ dans un état irréprochable. Et bien, dites-vous que ceux qui ont vendu leur Classic à cette époque et à ce prix s’en souviennent très bien ! Comptez sur eux pour ne pas faire deux fois la même erreur avec leur nouvelle 911. Actuellement, je ne connais aucun porschiste qui bradera son véhicule à un prix qui n’est pas le sien. Cette position est partagée par de très nombreux porschistes, quitte à la garder plus longtemps. Ces passionnés ont retenu la leçon et ne dévaloriseront pas leur véhicule en raison de cotes publiées ici et là dans le seul but de « calmer » le marché.

Ce constat s’est observé et confirmé durant cette année 2017. Les Porschistes lorsqu’ils le pouvaient financièrement n’ont pas baissé le prix de vente de leurs anciennes. Nombreux ont acheté une récente et ont conservé leur ancienne Porsche à air. Les passionnés ayant acheté leur 911 à l’époque où leur cote était au plus bas ne souhaitent pas s’en séparer, sachant pertinemment qu’ils ne pourront plus jamais accéder à un véhicule similaire une fois vendu. Tous ces facteurs ont contribué à limiter le nombre de transactions de Classic jusqu’à la 993 en 2017, sans toutefois faire baisser leurs cotes. Nous ne pensons pas que le marché des Porsche à air ira encore la hausse mais reste bien sur une phase de stabilisation. Leur valeur intrinsèque est déjà relativement élevée. Seuls les modèles d’exceptions pourraient voir encore leur valeur augmenter.

4 – Un marché des 911 occasions qui pourrait très prochainement s’ouvrir plus largement à l’Asie

Porsche salon Shangai 2017
Salon de Shanghai 2017 : l’Asie, priorité N°1 de Porsche

Le jour où le marché chinois aura atteint sa maturité et adopté l’esprit Porsche, ce qui risque d’arriver rapidement vu les efforts de Porsche à évangéliser ce marché à fort potentiel, le marché des occasions Porsche s’ouvrira à un marché qui, selon le principe de l’offre et la demande, fera que l’ensemble des oldtimers, des youngtimers, mais également celles que nous avons décidé d’appeler les « moderntimers » (996 et 997) verront leur cote augmenter très fortement.
En effet, le marché asiatique est en pleine expansion. Actuellement, la Chine est devenue le plus gros marché unique pour Porsche. La firme de Zuffenhausen fait tout pour développer l’esprit Porsche en Chine afin de convertir les Chinois à l’esprit Porsche, ce fameux virus qui nous anime :
– l’ouverture de Porsche Experience Center basé sur l’esprit et la passion Porsche à l’instar du « Porsche On Sylt ». Celui de Guangzhou (Canton), capitale de la province du Guangdong dans le sud de la Chine ouvrira ses portes en 2018.
– La création du Porsche Club Chine qui chapeautera sous peu les 250 Porsche Club chinois,
– La création du Porsche Motorsport Asia Pacific

Début 2018, Le marché asiatique demeure aujourd’hui le marché présentant la plus forte croissance pour Porsche. Même s’il s’y vend majoritairement des Macan, des Cayenne et des Panamera, Porsche s’attèle a se faire développer l’esprit Porsche et à « éduquer » les Chinois à la pratique de la conduite sur circuit comme l’atteste l’ouverture prochaine d’un 6ème Porsche Experience Center, identique à celui du Mans.

Porsche met en oeuvre d’importants moyens pour développer ce marché par l’ouverture régulière de nouveaux Centres Porsche. C’est ainsi que s’est ouvert le 100ème Centre Porsche chinois en janvier 2018. Nul doute que le travail d’évangélisation de Porsche va porter ses fruits et que la 911 sera portée au rang de sportive N°1 dans le coeur des chinois une fois leur infrastructures routières suffisamment saines et développées. Le jour où le marché asiatique sera assez mûr, ce qui devrait arriver très prochainement vu les efforts fournis par notre constructeur préféré, nul doute que les porschistes chinois souhaiteront également découvrir le plaisir de rouler dans une Porsche à air, voire « tout simplement » une Porsche à moteur atmosphérique. Une pression sur le marché des Porsche d’occasion qui devrait se faire ressentir de manière conséquente et durable.

À noter que la photo principale de notre article provient d’un rassemblement de Porsche asiatique récent. Un évènement plébiscité et mis en avant par Porsche.

Par ailleurs, pour encore améliorer sa communication avec les médias chinois, depuis février 2018, le site presse de Porsche jusqu’ici uniquement disponible en allemand et en anglais… est désormais disponible dans une troisième langue : le chinois !

5 – Certes, les « investisseurs » ont influencé la cote des 911… mais à long terme

Porsche 911 2.7l Targa de 1976
Porsche 911 2.7l Targa de 1976

Notre marque fétiche est devenue la cible d’investisseurs particuliers et même collectifs dont l’action n’est pas sans conséquence sur la cote des 911, à court, moyen et long terme. Ces derniers, dont certains fonds de pension, rachètent des 911 par dizaine en vue de les stocker pour effectuer de substantiels retours sur investissement… à long terme. Ces véhicules ont été extraits du marché et sont stockés dans des hangars pour de nombreuses années.



 

En déambulant dans les allées de Retromobile, je me suis arrêté chez un restaurateur de 356. Entendant notre discussion, un homme se joint à nous. Celui-ci ne connaît absolument rien à Porsche et ne souhaite qu’une chose… effectuer un bon investissement, à long terme. Il en a entendu parler et veut en profiter. Cette spéculation est désolante, à contre-courant de la philosophie porschiste, de cette passion qui nous anime, mais elle est hélas bien réelle. Nous ne pouvons l’occulter. Faisons « confiance » à ces spéculateurs et notamment aux fonds d’investissement qui n’ont pas l’habitude d’investir à perte. Non seulement ils savent ce qu’ils font, mais en plus, par leur action, ils participent à augmenter les tensions sur le marché des 911 d’occasion.

6 – Une Porsche 911 est et restera toujours un modèle d’exception

évolution Porsche 911 jusqu'à 997

Une Porsche quelle que soit sa génération, reste un véhicule d’exception présentant une certaine rareté dans le parc automobile mondial. En effet, vous verrez dans le graphique ci-dessous que la production de 911 n’a jamais atteint des sommets et est restée relativement modérée par rapport au marché mondial. Elle est même actuellement pour les 991, malgré d’excellentes ventes, à un niveau inférieur à celui auquel elle était pour une 997 en 2006/2007.

Pour démontrer cela, nous avons établi un graphique représentant le rapport entre l’évolution de la production automobile mondiale et la production mondiale de Porsche 911, qui représente la taille du marché automobile à un instant donné de l’histoire automobile.
Nous avons appelé cet indice, l’indice de rareté.

graphique indice de rareté Porsche 911 1994-2016Pourquoi en tenir compte ? Je vous rétorquerais pourquoi ne pas en tenir compte ? La cote d’une Porsche telle une 911R, une 918 Spyder et bien d’autres se définit certes par leur conception, mais surtout par leur rareté. Pourquoi n’en serait-il pas autant pour les autres modèles, même si leur rareté n’est pas du même niveau.
Pour une Porsche 993, celui-ci équivalait à 3062. C’est-à-dire, qu’une Porsche 911 Type 993 était produite dans le monde pour 3062 autres véhicules produits. Cet indice de rareté étant à rapprocher de la production mondiale, ce qui est frappant est qu’une 991 MKI présente un indice de rareté aussi élevé qu’une 993. Ceci est un argument supplémentaire expliquant l’étonnante hausse de la cote des 991 MKI. Outre l’effet « rupture technologique », les 991 MKI bénéficient d’un ratio offre/demande tout à fait avantageux pour les vendeurs.

7 – Les cotes actuelles ne trouvent pas leur origine dans une bulle prête à exploser

Porsche 911 Type 930 Turbo Coupe de 1986
Porsche 911 Type 930 Turbo Coupe de 1986

La fameuse bulle évoquée par de nombreux journaux spécialisés n’a jamais vraiment existée, excepté pour certains modèles plus rares. Et encore, il est abusif de parler de bulle lorsque la cote est encore trois fois plus élevée qu’initialement après « l’explosion de la bulle ». Il s’agit de Classic et de véhicules d’exceptions tels les GT2, GT3 et GT3 RS et même plus récemment la sulfureuse 911R (991) dont la cote s’est envolée quelques semaines après sa livraison. Bon nombre de ces véhicules d’exception ont vu leur cote légèrement baisser cette dernière année, tout en restant à un niveau bien supérieur à celui auquel il était il y a quelques années. La cote de la 911 R (991) s’est clairement assagie, mais demeure élevée.

Les prix actuels des 996 et 997 sont des prix que l’on peut aujourd’hui qualifier de prix de marché, même s’ils peuvent paraître élevés. Même Flat6, magazine de référence des porschistes a fait le constat dans son numéro de Mai 2017 : « Tout cela nous laisse à penser que nous sommes bien sûr une période d’accalmie, mais sans effondrement, et sans explosion de la bulle, comme certains l’avait imaginé »… « vous verrez que plusieurs générations continuent de monter, lentement mais sûrement, notamment du côté des récentes (996 et 997). »
Cette « bulle spéculative » n’a jamais concerné les Classic, ni même, celles des Porsche « modernes » (996 et 997). Alors que certains véhicules d’exception (tel les 911R) ont vu leur cote revenir à des niveaux plus réalistes, mais élevés, l’ensemble des autres modèles de 911 ont vu leur cote encore augmenter durant cette année 2017.

 

Conclusion

L’ensemble de ces éléments ne doivent pas être considérés séparément. C’est l’ensemble de ces facteurs qui explique la tendance actuelle et future de la cote des Porsche 911. L’arrivée de Porsche 911 à moteur hybride puis électrique se fait de plus en plus proche. Alors qu’il y a peu, personne, même chez Porsche, n’imaginait une 911 Hybride ou électrique possibles avant au moins 2023, voire davantage. L’arrivée d’une première 911 hybride, très probablement une 911 Turbo S Hybride, pourrait se faire d’ici 2 à 3 ans grands maximums.

Sauf crise financière mondiale, la cote des 911 ne devrait plus faire marche arrière les prochaines années. Elles vont certes connaître des fluctuations selon les modèles, mais leur cote finira toujours par s’établir à un niveau proche des cotes actuellesvoir à un niveau plus élevé !
Par ailleurs, ces facteurs ne sont pas les seuls à influencer leur cote. Si celui-ci était quantifiable, nous pourrions associer également la cote à un indice de sympathie des porschistes. En effet, la 997 a largement était préférée à la 996, qui longtemps a été considérée comme la mal-aimée des 911. Par ailleurs, cet indice de sympathie pourra même varier pour un même modèle selon les motivations du porschiste acheteur. Un adepte du circuit appréciera davantage une 997 MKII pour l’efficacité de sa boîte de vitesse auto PDK (je vous le concède… ce n’est pas l’avis de tous). Celui qui apprécie davantage sa Porsche en mode balade cheveux aux vents et moteur vrombissant aura une préférence pour une 997 MKI qui présente une sonorité bien plus racée et rocailleuse que la MKII, quitte à disposer d’une boîte auto Tiptronic moins véloce.

Nos conseils si vous souhaitez acquérir une 911

Porsche 911 Type 993 4S
Porsche 911 Carrera 4S Type 993

Que vous soyez acheteur ou futur acheteur, voici nos conseils :
1 – Achetez une Porsche avant tout pour le plaisir
2 – Achetez une Porsche 911 pour la rouler. Il n’y a rien de plus néfaste pour la mécanique d’un véhicule que de ne pas ou très peu rouler. Préférez un véhicule à kilométrage cohérent, mais avec un entretien régulier (carnet d’entretien et factures à l’appui) plutôt qu’un véhicule qui a été parqué des années sans avoir été utilisé.

Si vous avez d’autres arguments à faire valoir, n’hésitez pas à nous les transmettre. 911 and Co se tient à votre disposition pour tout échange sur ce passionnant sujet.

Et voici la version pour nos amis anglophones (mise à jour sous peu) : Porsche 911 ratings: 6 good reasons to believe the increase is here to stay