porsche_935_1

Entre 1976 et 1981, les Porsche 935 ont écumé les circuits du monde entier, avec notamment une victoire aux 24 Heures du Mans en 1977. Diverses évolutions stylistiques eurent lieu. Porsche, à notre grande surprise, vient d’offrir une descendance à cette prestigieuse voiture de course. Une descendance qui repose sur une base de 911 GT2 RS. Ça calme !

Une Porsche 935 sur base de GT2 RS

Lors d’un rassemblement de Porsche anciennes, à Laguna Seca, en Californie, la marque allemande a fait trembler bon nombre de porschistes. La 935 fait son grand retour. Esthétiquement, les liens de parenté avec l’aïeule sont indéniables. Nous retrouvons une ligne similaire, avec un Flat-nose, c’est-à-dire un avant “lisse”, avec phares inclus sur la partie basse. Des extensions d’aile prennent place tandis que l’arrière est intégralement remodelé, aboutissant à un derrière presque intégralement noir et très agressif.

L’ensemble est surmonté d’un généreux aileron. Autant dire que Porsche a multiplié les clins d’œil au passé en reprenant les attributs stylistique de la précédente Porsche 935, pour concevoir ce cru 2018. Pour autant, la conception reste ultra moderne. Notons également des jantes très aérodynamiques et l’utilisation d’éléments en PRFC (plastique renforcé par de la fibre de carbone) afin de gagner de précieux kilos.

700 chevaux

Sous le capot, le six-cylindres à plat dispose de deux turbos, permettant d’aboutir à une puissance totale de 700 chevaux. Un nombre pas inconnu ! En effet, la nouvelle Porsche 935 repose sur la même base que la récente 911 GT2 RS. Pour l’heure, les performances n’ont pas encore été révélées. Toutefois, l’aérodynamique étant meilleure (après de nombreuses heures en soufflerie), tout laisse à penser que les accélérations et reprises pourraient être légèrement supérieures à celle d’une GT2 RS “classique” (si je peux me permettre cet adjectif !).

porsche_935

Ce beau monstre disposera toujours de la boîte PDK à double embrayage et sept rapports. Le poids a été réduit à 1 380 kg et le freinage, qualifié d’exceptionnel par Porsche, a été revu, avec six pistons à l’avant (disques de 390 mm) et quatre à l’arrière (disques de 355 mm). Enfin, l’intérieur a été épuré au maximum, ne conservant que l’essentiel. Ainsi, l’arceau-cage occupe la partie arrière tandis qu’un seul baquet est présent. Le second sera optionnel.

77 exemplaires, pas un de plus !

Porsche a confié que 77 exemplaires de cette nouvelle 935 seront assemblés et livrés à partir de juin 2019. Il faudra alors s’acquitter d’un prix hors taxe de 701 948 €, hors option et donc, avec un unique baquet à bord. Un futur collector, et un constat : Porsche arrive encore, et toujours, à nous surprendre !

Mais est-ce que cela sera suffisant pour reprendre le record du temps sur le Nürburgring, actuellement détenu par la Lamborghini Aventador SVJ ?

porsche_935

porsche_935

porsche_935