L’européen le plus rapide sur un vélo se nomme Neil Campbell. Avec 240 km/h, il devient l’homme le plus rapide sur un engin à deux roues non-motorisé, grâce à la contribution d‘un Porsche Cayenne Turbo.

Un Porsche Cayenne Turbo pour “aspirer” le vélo

C’est sur la base aérienne d’Elvington, dans le Yorkshire en Angleterre, que le record de vitesse a été enregistré. Là, c’est sur un vélo Moss Bikes avec des attributs en carbone que Neil Campbell a affolé les compteurs. Un vélo doté de pneus renforcés, avec un empattement modifié, dessiné pour les hautes vitesses. Mais atteindre une telle vitesse à vélo n’est possible que grâce au phénomène d’aspiration. Et c’est un Porsche Cayenne Turbo totalement d’origine qui a été utilisé.

Avec son V8 de 4,0 litres pour 550ch, le Cayenne Turbo a emmené le cycliste jusqu’à la vitesse de 170 km/h environ. Ensuite, il a pu évoluer seul. Avec sa force physique, et aidé par le panneau installé à l’arrière du Cayenne pour générer de l’aspiration, Neil Campbell est monté à 149 mph, soit 240 km/h.

240 km/h à vélo derrière un Porsche Cayenne Turbo

Le Cayenne Turbo a été retenu notamment grâce à son accélération foudroyante, et à la possibilité d’y installer aisément une plateforme pour générer l’aspiration. Logique, car le Cayenne allie à la fois sportivité et innovation, bref, le véhicule parfait pour cette mission. Le cycliste confie que l’accélération fut brutale avec le Cayenne, puis qu’il était très stable et en confiance dans son sillage. Prochaine étape ? Une tentative pour battre le record du monde.

Ce n’est pas la première fois qu’un record de vitesse à vélo est tenté avec une Porsche. En 1978, Jean-Claude Rude faisait de même derrière une Porsche 935 Martini Racing. La 935 était l’une des voitures les plus puissantes de l’époque avec ses 800 chevaux. C’est Henri Pescarolo qui menait alors la voiture. La vitesse maximale alors fut de 170 km/h, avant qu’un pneu du vélo n’éclate…