photo1 911 chapeau

À consulter également :




Préambule

Durant les millésimes 1974/1977 un tournant important a été pris dans l’aspect de la carrosserie de la 911 et sur son équipement afin de la mettre aux nouvelles normes de sécurité, notamment celles applicables sur le « Nouveau Continent ». Nous invitons nos internautes à se reporter aux dossiers détaillés parus récemment sur notre site à leur sujet car pour les millésimes 1978 à 1983, il y a peu de modifications notoires à ce niveau que nous allons bien évidemment décrire ci-après comme de nouveaux ailerons pour l’aspect carrosserie par exemple. Par contre deux nouvelles versions vont apparaître durant cette période avec la mise sur le marché du Cabriolet et de la Slantnose qui méritent une étude détaillée.

Carrosserie et Equipement des Porsche 911 Porsche 911 3.0L SC 1978 et 1979 Séries K et L.

Commençons par la carrosserie. Un gros sigle noir 911 SC voulant dire Super Carrera apparaît sur le capot arrière.

photo 2 sigle sc

Avec la disparition des versions 2.7l et Carrera 3.0l, l’aspect extérieur de la seule version atmosphérique dénommée SC aboutit à un mélange de ces deux anciennes carrosseries. Les jantes en tôle encore disponibles sur le modèle 2.7l de 1977 disparaissent et les jantes ATS sont de série de couleur argent en 6 et 7 pouces de large et 15 pouces de diamètre, (toutes les options Fuchs précédentes restent d’actualité) avec les ailes arrière reprenant l’élargissement de celles des anciennes Carrera 3.0l.

Publicité

Noter que les déflecteurs pivotants des vitres avant et des custodes arrière n’existent plus et que les entourages d’aspect chromé des pare-brise, lunette arrière et vitres latérales sont de série (l’option noire étant souvent choisie). De la même manière l’entourage des phares chromé est visible car contrairement à la Carrera 3.0l qui les avait de série, les « casquettes de phares » couleur carrosserie deviennent une option. Dans le même ordre d’idées, les lave-phares de série sur les Carrera 3.0l sont en option (sauf pour certains pays où c’est obligatoire). L’équipement aérodynamique comprenant aileron et spoiler reste identique aux millésimes précédents.

Pour les Targa, l’arceau est d’aspect acier poli pour le millésime 1978 (noir en option).

Ci-dessous un modèle Targa de 1979 et son arceau noir (aspect acier poli en option)

Continuons par l’équipement qui évolue très peu si ce n’est le retour de la commande de chauffage manuelle (auparavant automatique sur la carrera 3.0l) et la fourniture en série de la console centrale à partir du millésime 1979. Le volant trois branches fait toujours 400 mm de diamètre. Le manomètre de température d’huile est gradué en zones, alors qu’auparavant il était gradué en degrés.

photo 5 chauffage volant temperature

Les clients anglais ont droit à une version Sport qui comprend : un aileron en élastomère, le spoiler avant, les amortisseurs Bilstein, les Fuchs en 6 et 7 pouces de large et de 16 pouces de diamètre avec les pneus en taille basse Pirelli P7 en 205/55 et 225/50 respectivement. A l’intérieur les sièges Recaro sont fournis sans oublier un équipement stéréo radio cassette et une antenne électrique.

Numéros de série des châssis des Porsche 911 3.0L SC 1978 et 1979 Séries K et L.

MODELES MILLESIME NUMEROS DE CHÂSSIS PRODUCTION
Coupé reste/monde 1978 9118300001 à 9118302438 2438 EX
Targa reste/monde 1978 9118310001 à 9118311729 1729 EX
Coupé USA 1978 9118200001 à 9118202436 2436 EX
Targa USA 1978 9118210001 à 9118212579 2579 EX
Coupé Japon 1978 9118309501 à 9118309804 304 EX
Targa Japon 1978 9118619501 à 9118619530 30 EX
MODELES MILLESIME NUMEROS DE CHÂSSIS PRODUCTION
Coupé reste/monde 1979 9119300001 à 9119303319 3319 EX
Targa reste/monde 1979 9119310001 à 9119311875 1875 EX
Coupé USA 1979 9119200001 à 9119202013 2013 EX
Targa USA 1979 9119210001 à 9119211965 1965 EX
Coupé Japon 1979 9119309501 à 9119309873 373 EX
Targa Japon 1979 9119319501 à ……. Non disponible

Carrosserie et Equipement des Porsche 911 Porsche 911 3.0L SC 1980 Séries A.

Le noir étant de plus en plus à la mode, toutes les parties chromées existant auparavant deviennent noires et les « casquettes des phares » couleur carrosserie en option autrefois, deviennent l’équipement standard. Les jantes de série sont toujours les ATS couleur argent avec toutes les versions de Fuchs proposées en option identiques depuis le millésime 1977. Modification importante de l’aspect des lave-phares (toujours en option) qui ne sont plus proéminents mais intégrés dans le pare-chocs.

Côté équipement, le volant passe d’un diamètre de 400 mm à 380 mm et le chauffage redevient à réglage automatique. Les tissus des sièges-arrière sont recouverts du même tissu qu’à l’avant et une nouvelle finition appelée Pacha est proposée. Controversée à l’époque cette finition est assez recherchée aujourd’hui grâce à son originalité.

photo 7 sieges pacha

Pour terminer sur l’équipement, pour les versions destinées au « Nouveau Continent », le fait d’introduire une sonde à oxygène sur les moteurs oblige qu’on installe un témoin lumineux « OXS » qui apparaît en haut du tableau de bord entre le compte-tours et le compteur de vitesse. Ce témoin s’allume lorsque qu’il faut changer la sonde, soit tous les 50000 km environ.

photo 8 temoin sonde oxygene

La Série Limitée Weissach Destinée Aux USA

Durant ce millésime 1980, l’usine décide de produire une série limitée de quatre cent huit 911 dans sa version Coupé exclusivement destinées aux USA, avec un équipement montrant son savoir-faire et portant le code M439 comme référence de son pack options !

Cette version spécifique reçoit extérieurement l’équipement aérodynamique spoiler et aileron, le rétroviseur passager, les jantes Fuchs en 7 et 8 pouces de large et de diamètre 15 pouces avec leurs branches couleur carrosserie. Le toit ouvrant électrique est également présent ainsi que les antibrouillards. Les amortisseurs Bilstein sont présents de série. Deux teintes sont proposées : Noir Métallisé ou Platine Métallisé comme notre modèle présenté ci-dessous.

A l’intérieur, l’usine propose une finition qu’à titre personnel je trouve comme un des plus beaux ayant jamais été produits par Porsche ! Le cuir gris dorien est partout avec les passepoil rouge Bourgogne sur les sièges sports, alors que les moquettes reprennent cette couleur. La radio avec antenne électrique est présente comme la climatisation.

photo 10 interieur weissach

Numéros de série des châssis des Porsche 911 3.0L SC 1980 Série A

MODELES MILLESIME NUMEROS DE CHÂSSIS PRODUCTION
Coupé et Targa reste/monde et Japon 1980 91A0130001 à 91A0134831 4831 EX
Coupé et Targa USA 1980 91A0140001 à 91A0144272 4272 EX

Carrosserie et Equipement des Porsche 911 Porsche 911 3.0L SC 1981, 1982 Séries B et C.

La carrosserie des versions Coupé et Targa sur ces millésimes évolue peu si ce n‘est qu’à partir de 1981 un répétiteur des clignotants apparaît sur les ailes avant (sauf pour le « Nouveau Continent »). Les jantes ATS de série voient leurs branches peintes en noir (les options Fuchs dans leurs différentes dimensions restant bien évidemment d’actualité). A partir de 1982 les lave-phares sont se série. La carrosserie est garantie sept ans contre la rouille.

Un nouvel aileron est proposé pour ceux qui souhaitent obtenir l’option aérodynamique, plus plat et beaucoup moins esthétique que le précédent car il ne suit pas la ligne du pavillon.

photo 12 aileron 1981

Côté équipement, le levier central de commande de chauffage disparaît, les boutons du tableau de bord sont lumineux où les différents témoins adoptent le code international.

Un nouveau revêtement de siège apparaît en 1981 sous forme d’un tweed appelé Berbére du plus bel effet !

photo 13 siege berbere

La Carrosserie Slantnose

Avec la victoire de la Porsche 935 aux 24 heures du Mans en 1979 (modèle introduit en course en 1976), certains clients poussent l’usine à au moins proposer un kit pouvant équiper leur 911 reprenant son aspect global comme les ailes avant plates.

photo 14 935

L’usine, moyennant une grosse somme d’argent, accepte en 1980, pour un fidèle client allemand, Gerhard Siegfried Amann, de modifier une carrosserie de 911 Turbo en lui formant spécifiquement des ailes avant plates notamment. L’usine fait même l’honneur à ce client de placer sur la boite à gants un écusson Porsche avec un code reprenant les initiales de celui-ci. Cette voiture va servir de base à celles qui suivront et qui constitueront la première série qui va être fabriquée de 1981 à 1983. Il y aura ensuite la série deux de fin 1983 à 1987, puis la série trois (en deux définitions de carrosseries) de fin 1987 à 1989.

Ce qui nous intéresse ici est la première série, qui, il faut bien le reconnaître n’est pas particulièrement équilibrée et alourdit la ligne de la 911. En effet, les normes d’homologation routières n’étant pas les mêmes que celles de course, il faut adapter notamment l’éclairage et les clignotants afin que la sécurité du conducteur et des autres usagers soit respectée. Elles sont construites au « Département des Demandes Spéciales » en reprenant une partie du catalogue d’options spéciales de l’usine. Ce département a été créé lorsque Mansour Ojjeh, président de groupe TAG, a demandé qu’on lui fabrique une 911 Turbo reprenant la ligne de la 935 de course. Celle-ci ne sortira que fin 1983 dont la 2éme série s’inspirera notamment pour les ailes avant dont nous reparlerons dans le futur dossier consacré aux générations 3.2l.

Pour la première série, les ailes sont lisses, l’éclairage se situe sous le pare-chocs en fibre de verre et en général elles ont les seuils de portes alors que les ouïes d’entrée d’air sur les ailes arrière peuvent être retenues. On appelle ce style « Tête de Marteau », car la forme ressemble vraiment au Requin Marteau, donc d’un aspect pas très harmonieux. De plus ces modifications usine ne sont pas homologuées par tous les pays et au final, vu son coût élevé (presque le double du prix de base d’une 911 Turbo), les clients seront peu nombreux à acquérir le produit qui ne sera fabriqué qu’à 58 exemplaires.

photo 15 slantnose

Par contre de nombreux spécialistes indépendants feront des copies, non homologuées évidemment et les vendront à un prix beaucoup plus bas…avec tous les risques encourus par le client en cas d’accident !

La SC Jubilé 50éme Anniversaire de la Marque

Ferdinand Porsche décide de créer son propre bureau d’études de construction et s’inscrit au registre de commerce de Stuttgart le 25 Avril 1931. Pour commémorer cet anniversaire, l’usine décide de lancer une série limitée de ses trois modèles fabriqués en 1981 pour le millésime 1982.

Sont alors produits six cents 924, deux cents 911 et cent quarante 928S avec un pack spécifique. Pour la 911 la référence de ce pack est M403. A l’inverse de la série Weissach de 1980 réservé aux USA, celle-ci est réservée au marché Européen et configurée pour les deux carrosseries existantes ! En France il y en aurait eu vingt en version Coupé et dix en version Targa.

Pour assurer la promotion de cette version, l’usine sort un catalogue spécifique.

photo 17 plaquette jubile

L’équipement extérieur comprend le rétroviseur côté passager, l’essuie-glace arrière, les glaces teintées en vert, les lave-phares. La peinture est exclusive car elle n’existe pas au nuancier de l’année de fabrication du modèle, ni lors d’un millésime précédent. Son nom est Gris Météor Métallisé et porte la référence 961. Cette couleur sera reprise…en 1985 dans le nuancier de la 3.2 !

Particularité relative au toit ouvrant électrique et aux jantes. Sur la plaquette de l’usine le toit ouvrant est de série…mais certains modèles ne l’ont pas ; il est possible qu’au final celui-ci soit resté une option selon le choix du client. Pour les jantes, selon la plaquette de l’usine, celles-ci sont des Fuchs en 7 et 8 pouces de large avec un diamètre de 15 pouces, mais il semble selon les pays qu’en fait on trouve également les ATS en 6 et 7 pouces de large et de 15 pouces de diamètre ! Dans tous les cas les branches sont peintes en noir.

L’équipement intérieur est particulièrement complet et superbe avec une combinaison d’un tissu rayé blanc avec des coutures rouge Bourgogne (clin d’œil à la version Weissach) sur le centre des sièges et sur les contreportes. Le cuir rouge bourgogne de l’entourage des sièges vient donner l’harmonie finale avec le tissu ! Pour justifier l’équipement très complet, même les ceintures de sécurité arrière à enrouleur sont présentes !

photo 19 interieur jubile

Le tableau de bord et le volant reçoivent le même cuir ….

photo 20 volant jubile

…..ainsi que le pavillon et la plage arrière !

photo 21 plage ar

Le haut des sièges avant sont signés Ferry Porsche et toutes les moquettes sont également rouge Bourgogne.

photo 22 ferry

Pour terminer sur cette magnifique série limitée, même s’il n’y avait pas de plaque numérotée sur le tableau de bord, l’acheteur pouvait avoir une plaque commémorative placée dans un écrin ! A noter qu’il existe un rassemblement annuel des passionnés de ce modèle exclusif.

photo 23 plaque commémorative

Numéros des châssis des Porsche 911 3.0L SC 1981 et 1982, Séries B et C

MODELES MILLESIME NUMEROS DE CHÂSSIS PRODUCTION
Coupé reste/monde 1981 WP0ZZZ91ZBS100001 à 103181 3181 EX
Targa reste/monde 1981 WP0ZZZ91ZBS140001 à 140703 1703 EX
Coupé USA 1981 WP0AA091BS120001 à 121573 1573 EX
Targa USA 1981 WP0EA091BS160001 à 161407 1407 EX
Coupé Japon 1981 WP0ZZZ91ZBS129501 à 129622 122 EX
Targa Japon 1981 WP0ZZZ91ZBS169501 à 169530 30 EX
MODELES MILLESIME NUMEROS DE CHÂSSIS PRODUCTION
Coupé reste/monde 1982 WP0ZZZ91ZCS100001 à 103307 3307 EX
Targa reste/monde 1982 WP0ZZZ91ZCS140001 à 141737 1737 EX
Coupé USA 1982 WP0AA091CS120001 à 122457 2457 EX
Targa USA 1982 WP0EA091CS160001 à 162426 2426 EX
Coupé Japon 1982 WP0ZZZ91ZCS109501 à 109628 128 EX
Targa Japon 1982 WP0ZZZ91ZCS149501 à 149562 62 EX

Carrosserie et Equipement des Porsche 911 Porsche 911 3.0L SC 1983 Série D.

Pour ce millésime, aucune modification notable aussi bien du côté carrosserie que du côté équipement n’apparaissent pour les versions Coupé et Targa. Par contre, c’est lors de celui-ci qu’apparaît la version Cabriolet.

Revenons….20 ans en arrière car comme nous l’avons évoqué dans notre dossier relatif aux modèles 2.0, l’usine avait déjà sorti un prototype de cabriolet, qui allait devenir la version Targa vu que le « Nouveau Continent » avait émis l’idée que les cabriolets seraient interdits sur son territoire pour des raisons de sécurité en imposant un arceau…ce qui ne se fera jamais !

Il y eut treize prototypes de cabriolets fabriqués et l’un des deux qui a survécu sortit avant le 14 Septembre 1964, date à partir de laquelle, suite à un recours de Peugeot, les 901 devinrent des 911. Il est répertorié comme la deuxième 901 la plus ancienne avec son numéro de série 13360 et fait aujourd’hui le beau jour des expositions suite à une restauration partielle car il fallait lui garder une part d’authenticité !

photo 24 prototype cabriolet

Les années passent et lorsque Monsieur Shutz prend la tête de Porsche à la fin des années 1980, Ferry Porsche lui assigne le travail de relancer la 911. Alors ce dernier ressort des tiroirs les plans dessinés par Butzi Porsche et fait créer par son bureau d’études un concept de cabriolet basé sur une 911 Turbo équipée en plus d’une transmission à quatre roues motrices. Ce concept est présenté à Francfort en 1981 où il rencontre un joli succès auprès du public sans oublier que pour marquer le coup les sièges sont siglés Ferry Porsche. Il est dorénavant exposé au musée Porsche de Stuttgart.

photo 25 concept cab turbo

Il est finalement décidé en haut lieu que le cabriolet va sortir de série sur la base de la 911 SC en deux roues motrices. Il est alors présenté en Mars 1982 au salon de Genève et est fabriqué pour le millésime 1983. La version Turbo sortira plus tard…et en deux roues motrices !

Si les caractéristiques d’équipement, de moteurs et boites de vitesses sont identiques à ceux des versions Coupé et Targa, on peut noter que sur le Cabriolet, le rétroviseur extérieur côté passager est de série et qu’un amortisseur entre la caisse et la turbine permet d’éviter des effets parasites sur le fonctionnement du moteur car la caisse moins rigide a tendance à subir quelques torsions !

photo 27 amortisseur moteur

Numéros de série des châssis des Porsche 911 3.0L SC 1983 Série D.

MODELES MILLESIME NUMEROS DE CHÂSSIS PRODUCTION
Coupé reste/monde 1983 WP0ZZZ91ZDS100001 à 102995 2995 EX
Targa reste/monde 1983 WP0ZZZ91ZDS140001 à 141258 1258 EX
Cabriolet reste/monde 1983 WP0ZZZ91ZDS150001 à 152406 2406 EX
Coupé USA 1983 WP0AA091DS120001 à 122559 2559 EX
Targa USA 1983 WP0EA091DS160001 à 161430 1430 EX
Cabriolet USA 1983 WP0EA091DS170001 à 171781 1781 EX
Coupé Japon 1983 WP0ZZZ91ZDS129501 à 129645 145 EX
Targa Japon 1983 WP0ZZZ91ZDS149501 à 149562 62 EX
Cabriolet Japon 1983 WP0ZZZ91ZDS159501 à 159590 90 EX

Carrosserie et Equipement des Porsche 911 Turbo 3.0L 1978, 1979, 1980, 1981, 1982, 1983 Séries K, L, A, B, C, D.

Si côté évolution carrosserie on retrouve les mêmes modifications de détails que sur les versions atmosphériques, avec l’introduction du moteur 3.3l qui comporte un échangeur, la modification la plus importante de la carrosserie par rapport aux modèles antérieurs est l’apport d’un nouveau capot arrière car il comporte un échangeur air/air nécessitant un nouvel aileron. Ce nouveau capot a une forme plus lourde ainsi que l’aileron lui-même avec ses côtés relevés.

photo 29 aileron turbo

Côté équipements, on retrouve ceux des modèles précédents, avec les mêmes évolutions que sur les versions atmosphériques. Il existe une rare option retenue de sièges électriques Recaro.

photo 30 sieges recaro electriques

Numéros de série des châssis des Porsche 911 Turbo 3.3L 1978, 1979 1980, 1981, 1982, 1983 Séries K, L, A, B, C, D.

MODELES MILLESIME NUMEROS DE CHÂSSIS PRODUCTION
Turbo/reste du monde 1978 9308700001 à 9308700735 735 EX
Turbo/nouveau continent 1978 9308800001 à 9308800461 461 EX
Turbo/Japon 1978 9308709501 à 9308709560 60 EX
Turbo/reste du monde 1979 9309700001 à 9309700820 820 EX
Turbo/nouveau continent 1979 9309800001 à 9309801200 1200 EX
Turbo/Japon 1979 9309709501 à 9309709532 32 EX
MODELES MILLESIME NUMEROS DE CHÂSSIS PRODUCTION
Turbo/reste du monde/Japon 1980 93A0070001 à 93A0070840 840 EX
MODELES MILLESIME NUMEROS DE CHÂSSIS PRODUCTION
Turbo/reste du monde 1981 WP0ZZZ93ZBS00001 à 00698 698 EX
Turbo/Canada 1981 WP0JA093BS050001 à 50063 63 EX
MODELES MILLESIME NUMEROS DE CHÂSSIS PRODUCTION
Turbo/reste du monde 1982 WP0ZZZ93ZCS000001 à 00938 938 EX
Turbo/Canada 1982 WP0JA093ZCS050001 à 50089 89 EX
MODELES MILLESIME NUMEROS DE CHÂSSIS PRODUCTION
Turbo/reste du monde 1983 WP0ZZZ93ZDS00001 à 01015 1015 EX
Turbo/Canada 1983 WP0JA093ZDS050001 à 50065 65 EX

Notre Choix.

Sans hésiter, si j’avais les moyens financiers de le faire, je choisirais deux modèles avec un exemplaire de chacune des séries limitées « Weissach » (en Platine Métallisé) et « Jubilé 50éme Anniversaire » car elles sont toutes les deux magnifiques à la fois de par la couleur de leur intérieur et de leur extérieur et également superbement équipées. L’une sportive avec l’équipement aérodynamique de la « Weissach » et le côté plus pur de la « 50éme anniversaire ». Maintenant il faut en trouver une, ce qui est loin d’être évident même si aujourd’hui pour les « Weissach » quelques spécialistes indépendants en importent du « Nouveau Continent » depuis quelques années !

Dans notre prochain dossier nous étudierons les moteurs des modèles 3.2l qui représentent la dernière génération de la pure 911 née en 1964…