Porsche impression 3D pièces détachées

Aujourd’hui, plus des 2/3 des Porsche produites sont toujours en circulation de nos jours. La raison de cela, outre la fiabilité et l’endurance éprouvées, c’est la mise à disposition par Porsche Classic de 52 000 références de pièces détachées. Une gamme large mais qui ne couvre pas tous les besoins, ni tous les modèles. Par exemple, un levier de déblocage de l’embrayage d’une Porsche 959 est introuvable… Pour pallier cela, la marque de Stuttgart opte pour l’impression 3D.

Le soucis des pièces rares

Admettons que vous possédiez une ancienne 911 et que vous envisagiez une restauration. Porsche Classic peut vous y aider en mettant à votre disposition un stock de 52 000 références de pièces détachées, d’origine ou reconstruites comme à l’origine, avec les mêmes matériaux et outils. Seulement, il n’est pas impossible que la pièce ne soit référencée.

Dans le cas des pièces rares et très peu demandée, le soucis est bien réel, puisqu’une fabrication en petite série coûte très cher et ne peut donc être envisagée. Certaines voitures de la marque, à l’image de la Porsche 959, ont été produites à peu d’exemplaires. C’est là que l’impression 3D prendra la relève.

Porsche 911 (964) vol voiture

L’impression 3D chez Porsche

Publicité

Précisons-le de suite : l’impression 3D ne viendra pas remplacer la conception traditionnelle des pièces détachées chez Porsche. Cette technologie récente ne sera employée que dans le cas de pièces rares en petites quantités, ou bien dans le cadre d’une commande spécifique.

Cette technologie permet aujourd’hui d’imprimer 8 pièces, en acier, plastique ou alliage, à l’aide d’un procédé de fusion sélective, depuis le laser d’une imprimante SLS. La précision des pièces est encore plus rigoureuse que dans le cadre d’une fabrication traditionnelle, garantissant une parfaite compatibilité et une durabilité similaire à l’originale. D’autres pièces verront le jour prochainement.

Lot 22 Porsche 911 Coupé 2.4 S

Une solution anti-spéculation ?

Ce qui est rare est cher et les spéculateurs profitent bien souvent de la situation lorsque la demande supplante l’offre. Refabriquer des pièces rares permettra d’offrir une stabilité tarifaire aux pièces détachées les plus rares. Un bon point pour les possesseurs de Porsche anciennes.