porsche-retour-en-f1-02

Porsche s’est engagée dans le championnat WEC (qui inclut notamment les 24 heures du Mans) jusqu’en 2019, et cela semble lui réussir après une troisième victoire consécutive le week-end dernier. Mais cela va-t-il continuer longtemps ? Un certain Chase Carey, patron de la Formule 1, était présent au Mans…

Et si Porsche quittait la WEC et les 24H du Mans ?

porsche-retour-en-f1-03Revenue récemment, Porsche a raflé des places et des chronomètres honorables sur le célèbre circuit sarthois. Mais la réglementation propre au championnat WEC semble effrayer bon nombre de constructeurs. Chez Toyota aussi, on s’interroge. Pour Porsche, le contrat court jusqu’en 2019. Mais qu’adviendra-t-il après pour notre constructeur fétiche ? La venue de Chase Carey fut l’occasion pour le patron de la Formule 1 de rencontrer les dirigeants de Porsche. Il les a convié à assister à une réunion privée réservée aux motoristes de Formule 1.

Quel avenir pour Porsche en compétition ?

Cela va de soi, une telle réunion ne vaut aucunement à quelconque engagement. Porsche pourrait très bien renouveler son contrat avec le WEC et rempiler pour quelques saisons. Mais la marque de Stuttgart pourrait aussi prendre un virage à 90° et faire son grand retour en Formule 1, en abandonnant l’endurance. Une discipline qu’elle a quitté en 1962, avec la célèbre monoplace 804. Pour autant, rien ne dit non plus que Porsche viendrait en F1 en tant que constructeur. Un bref retour dans l’histoire de la discipline nous ramène dans les années 1980. Les McLaren-TAG étaient le fruit d’un partenariat avec Porsche pour l’élaboration d’un bloc moteur.

Un engagement de Porsche en Formule E serait plus en adéquation avec sa stratégie future concernant la mobilité et la digitalisation du secteur automobile.

Publicité