porsche-911-type-G

Après avoir abordé la première génération de Porsche 911, intéressons-nous à la deuxième génération, à savoir celles dénommées communément les Type G produites entre 1973 et 1989.

Pour commencer, regardons cette sympathique vidéo de cette 2ème génération de 911 :

En 1973, la 911 entrait dans sa dixième année en 1973 et allait connaître les changements les plus profonds jusqu’ici apportés à ce best-seller de la marque. C’est ainsi que Porsche utilisa pour la première fois de surpuissants moteurs turbo pour ses modèles haut de gamme et une carrosserie en acier galvanisé pour tous les modèles. C’est également avec la Type G que Porsche lança sur le marché une version Cabriolet de la 911, ainsi qu’une version Speedster en plus de la version Targa.

Porsche 911 Type G et sécurité : une priorité

Porsche 911 Type G 1973-1989 04

Publicité

À cette époque, pour pouvoir être importé aux États-Unis, Porsche a dû s’adapter à des règles de sécurité draconiennes imposées par les autorités américaines. Pour cela, pour pouvoir être homologuée, toute voiture importée devait pouvoir résister à une collision à une vitesse 8 km / h sans causer de dommages aux véhicules, aussi bien en marche avant qu’en marche arrière. Pour cette raison, les ingénieurs de chez Porsche ont mis en place des pare-chocs avec une lèvre en caoutchouc, situé à l’avant du coffre à bagage, tout à fait caractéristiques de la 911 Type G. Ces pare-chocs tout à fait caractéristiques de cette génération de 911 et très facilement reconnaissables pouvaient être comprimés jusqu’à 50 mm sans que les pièces mécaniques soient endommagées. Ces absorbeurs d’impact de série sur les versions  américaines étaient également disponibles en option dans tous les autres pays de livraison. Cette deuxième génération de Porsche 911 a vu sa sécurité grandement améliorée, notamment avec des ceintures de sécurité 3 points et des appuie-têtes intégrés aux sièges avant.

La course à la cylindrée et à la puissance

Porsche 911 Type G 1973-1989 02

À cette époque, le Flat 6 de la 911 de base comportait déjà le 2l7 de la 911 Carrera RS de la précédente génération. Ce n’est que peu de temps après que la cylindrée passa à 3l et il fallut attendre 1983 pour que le Flat 6 vit à nouveau sa cylindrée augmenter et passer à 3,2l pour atteindre une puissance de 250ch pour la 911 SC RS.

Genèse d’une nouvelle légende : la 911 Turbo

Le Flat 6 de 3l propulsant la 911 Turbo a permis d’atteindre des performances hors du commun dès 1974. La technologie du turbocompresseur issu du sport automobile a permis d’atteindre 260ch dans un premier temps. L’adjonction d’un refroidisseur intermédiaire supplémentaire et le passage à une cylindrée de 3,3l en 1977 permirent d’atteindre une puissance de 300ch. Les performances étaient des plus impressionnantes pour l’époque et la conduite de tels modèles demandait un sacré coup de volant. Le 0 à 100 km/h était avalé en à peine 5,2s et la 911 Turbo attaignait déjà près de 260km/h. / h était tout aussi incroyable qu’une vitesse maximale de plus de 260 km / h. Une autre légende est née avec le Turbo.

Porsche 911 Type G 1973-1989 03

La 911 Type G a survécu aux changements stratégiques de la marque

À cette époque, Porsche décida de revoir sa stratégie, notamment avec la production de nouveaux modèles disposant de moteurs à 4 cylindres disposés à l’avant et transmission à l’essieu arrière telles les Porsche 924 et 944, ainsi que la production de la Porsche 928 avec son 8 cylindres. Cette stratégie et ces choix technologiques trouvèrent peu d’échos parmi les passionnés et se soldèrent par un échec. La 911 n’a jamais trouvé de modèle capable de lui succéder et celle-ci perdura, fort heureusement, pour notre plus grand plaisir.

Plutôt que de s’entêter dans des choix stratégiques, Porsche prit alors la bonne décision en décidant de poursuivre la production de son modèle phare : la 911.

C’est en 1982 que Porsche produisit pour la première fois une véritable 911 Cabriolet. En 1989, la fin de carrière de cette deuxième génération de Porsche 911 fut célébrée par la production de la première 911 Carrera Speedster. Celle-ci fut produite à 2274 exemplaires, dont 2 103 exemplaires furent livrés avec la carrosserie large et 171 en version étroite.

La production totale de 911 Type G a été de 198.496 exemplaires entre 1973 et 1989.

Comme toujours, si vous souhaitez en savoir davantage sur les Porsche à air, consultez notre guide d’achat des Porsche 911 rédigé par l’un des plus grands experts Porsche français : Thierry TESSON.

Porsche 911 2ème génération français