Porsche 911 991 MK2 2017 01

S’il y a un modèle que les porschistes attendaient du salon de Genève 2017, c’est sans aucun doute la Porsche 911 GT3. Nous en parlions déjà en novembre lorsque le prototype de cette 991 GT3 MKII avait été surpris sur un circuit. Au sein de la gamme Porsche, c’est un modèle emblématique, gage de sportivité, de sensations et de raffinement. Alors que l’on attendait tous un passage à la suralimentation, la firme de Stuttgart a surpris tout le monde et répondu aux attentes des puristes : la nouvelle 911 GT3 conserve son moteur atmosphérique… Et propose même une transmission manuelle. Et s’il s’agissait de la parfaite 911 ?

Retrouvez également :

911 GT3 991 MK2 : Une sportive toujours plus efficace

Une 991 GT3 phase 1 à succès

Lorsque la septième génération de Porsche 911 est arrivée, pas question de tout chambouler. Porsche a préféré revoir les classiques en reprenant ses modèles phares (Carrera, Turbo…), en ajoutant des clins d’œil historiques (50e anniversaire) mais aussi en reprenant des versions plus récentes. Nous parlons bien évidemment de la GT3. Ce modèle constitue un bon compromis entre l’usage routier et la piste. Allégée, la 911 GT3 n’a jamais été la plus puissante… Mais elle est parmi les plus efficaces. La première version (MK1), sur base de 991 non restylée, développait la bagatelle de 475 chevaux, grâce au légendaire Flat-6 atmosphérique conjugué à la boîte PDK à 7 rapports ou bien la transmission manuelle.

GT3 : un modèle très attendu par les puristes

Réputée pour son efficacité, et à l’heure où les 911 Carrera deviennent officieusement des 911 Turbo… Difficile d’envisager un avenir serein aux versions GT3. Surtout que la version GT3 RS, appliquée à la phase 1, ne faisait pas dans la dentelle, en passant le cap tant convoité des 500 chevaux. Pour autant, chez Porsche, on a pris conscience assez vite que les acheteurs de 911 GT3, ce sont bien souvent des puristes. Et une transmission automatique (aussi géniale que soit la PDK) et un bloc turbo (malgré l’efficacité) ne feront pas leur bonheur. Et comme chez Porsche, on ne descend jamais en puissance (à part les SC il y a quelques décennies, mais c’est une autre histoire), l’enjeu est énorme !

Publicité

Nouvelle 911 GT3 : un coup de cœur, d’abord esthétique

nouvelle Porsche 911 991 GT3 Phase 2 2017

Quand le drap a été levé, les visiteurs (et surtout la presse dans un premier temps), ont pu découvrir la Porsche 911 (991) GT3 restylée (MK2). Esthétiquement, il n’y a que peu de surprises, car le design est directement repris de la phase 1. Nous noterons toutefois les feux arrière biseautés et le splendide rouge carmin. Un ensemble qui séduit par sa pureté. À l’arrière, on notera aussi deux échangeurs noirs, disposés sous l’aileron, qui permettent d’améliorer l’aérodynamique. Nous vous l’accordons, cette 911 GT3 restylée n’est pas une révolution. Mais que pouvions-nous attendre d’autre d’un tel modèle ? Le style pourrait être encore plus agressif, mais cela serait marcher sur les plates-bandes d’une future (du moins, on l’espère) GT3 RS. Alors Porsche a choisi d’évoluer en toute subtilité, et c’est ce qui fait le charme de la 911 depuis déjà plus de cinq décennies.

L’antre de la bête

Une GT3 qui fait polémique avant même sa sortie

Ce n’est donc pas le design qui effrayait la presse, qui faisait frissonner le public… Non, c’est ce qui se passe sous ce capot arrière. Bien sûr, il n’était pas question de faire des infidélités au 6-cylindres à plat. Il est indissociable de l’image de la 911 et Porsche ne se serait pas risquée à traumatiser des générations de fan. Non. C’était plutôt le passage à la suralimentation qui faisait craindre le pire. Avant même la présentation, certains exprimaient leurs craintes d’une manière assez explicite…

Puis le soulagement : un moteur atmosphérique pour répondre aux attentes des puristes

salon de Genève Porsche 991 MK2 GT3
Finalement, Porsche a décidé de conserver l’ADN de la 911. Le Flat-6 demeure atmosphérique, avec une cylindrée qui grimpe de 3.8 à 4.0 litres et qui accueille désormais pas moins de 500 chevaux, exactement comme la précédente GT3 RS. Autre surprise pour les puristes, si la boîte PDK est toujours fournie de série, la boîte manuelle est de retour en option (absente de la 991 GT3 MK1 de 2013, au grand désarroi des puristes) . Au niveau des performances, la 911 GT3 restylée en boîte PDK conserve l’avantage avec le 0 à 100 km/h en 3,4 secondes, un couple de 460 Nm (20 Nm de plus que la phase 1) et des reprises en nette amélioration. Le poids demeure à 1,43 tonne, ce qui reste raisonnable. Et le tout, avec une consommation en cycle mixte de 12,7 litres aux 100 kilomètres. En usage intensif (et avec une GT3, c’est permis sur piste…), cela pourra grimper nettement plus haut.

Quel est le prix de la 911 GT3 MKII ?

Porsche 911 991 MK2 GT3 Pack intérieur peint
Le tarif de base de la Porsche 911 GT3 restylée a été fixé à 155 255 € TTC. Un tarif stable auquel il faudra ajouter le sempiternel malus écologique de 10 000 €. Quelques options sympathiques peuvent être ajoutées. C’est le cas des sièges baquets intégraux, dont le tarif a été fixé à 4 740 €, du pack Clubsport, qui ajoute des équipements pour la piste, comme un arceau, un extincteur et des harnais de sécurité à 6 points. Ce dernier est proposé gratuitement. Notons aussi le marqueur rouge du volant à midi, facturé 240 €, mais très pratique sur piste. Hormis les options esthétiques, les disques de frein en carbone céramique coûtent toujours la bagatelle de 9 264 €. Et vous, qu’en dîtes-vous ? La 911 GT3 restylée correspond-t-elle à vos attentes ?