Après les deux courses organisées à Barcelone le week-end passé, on se rapproche encore un peu plus du verdict final côté pilotes. Julien Andlauer est en route vers un nouveau titre. Du côté du classement équipes, Martinet by Alméras est déjà assuré du titre !

Alessio Rovera, vainqueur de la course 1

Avant les premiers essais sur le circuit espagnol, les regards étaient braqués sur quatre pilotes, tous prétendants au titre : l’Italien Alessio Rovera (Tsunami RT), Julien Andlauer (Martinet by Alméras), le Turc Ayhancan Güven (Attempto Racing) et enfin Valentin Hasse-Clot (Sébastien Loeb Racing). Les quatre hommes ont tenu leur rang, et c’est Alessio Rovera qui a pris le dessus lors de la première course. En pole position, il a mené de bout en bout pour marquer de précieux points. Au départ, Alessio Rovera a cru un temps s’envoler, mais Julien Andlauer n’a eu de cesse de revenir dans ses échappements.

Publicité

Le Français vainqueur de sa catégorie aux 24 Heures du Mans cette année a enchainé les tours rapides, emportant à cette occasion le point du meilleur tour. Appels de phare, passages sur les vibreurs, vitesse de pointe élevée et freinage tardif… Julien Andlauer a tout tenté, mais Alessio Rovera l’emporte. « J’ai dû taper dans mes pneumatiques pour me rapprocher. Barcelone est un circuit exigeant pour les pneus. Avec la température très chaude, je suis arrivé au bout des pneus. Il m’en manquait encore un peu pour aller chercher la victoire » confiait Andlauer, qui pensait déjà à la seconde course du week-end pour prendre sa revanche. Ce fut chose faite.

Nicolas Misslin, Sébastien Dumez et Stéphane Denoual composaient le podium du championnat B.

Course 2 : une belle bataille entre Julien Andlauer et Ayhancan Güven

Auteur de la pole position et vainqueur de la seconde course de Barcelone, Julien Andlauer a conservé son avance au championnat. Au départ, il perdait pourtant sa première position, débordé par Ayhancan Güven. Dès le premier tour, Julien Andlauer a repris la tête, et c’est alors en position de pilote chassé qu’il a dû gérer la course. Ayhancan Güven et Julien Andlauer se battaient pour le meilleur tour en course, tandis qu’Alessio Rovera, vainqueur la veille, se contenait de compléter le podium. « Nous nous sommes bien battus avec Ayhancan dans le premier tour. C’était très fair-play, sans contact, et je pense que c’était beau à voir pour les spectateurs. Ensuite, mon objectif était de m’échapper, mais il a tenu le rythme jusqu’au bout. J’étais sous pression et il ne fallait pas faire d’erreur pour s’imposer aujourd’hui » confie Julien Andlauer, désormais en tête de la Porsche Carrera Cup France 2018 avec 192 points, contre 170 pour Alessio Rovera et 163 pour Ayhancan Güven.

Après un week-end de Magny-Cours largement dominé, et avant le dernier rendez-vous au Paul Ricard, Julien Andlauer est dans la meilleure position possible. Une victoire pleine (20 points) le sépare de son premier poursuivant, ce qui peut lui permettre d’aborder la course dans le sud de la France avec décontraction… mais le jeune homme, on le sait, va tout faire pour chasser deux nouvelles victoires.

En championnat B, Nicolas Misslin passait sous le drapeau à damier devant Sébastien Dumez une nouvelle fois. Nicolas Misslin est ainsi deuxième du classement B, avec 174 points, derrière Sébastien Dumez et ses 188 points. Nicolas Misslin a tout fait (victoires, pole position, meilleurs tours) et repart avec le maximum de 44 points, mais doit encore se contenter de la deuxième place.

Notons que, grâce à Julien Andlauer, solide leader du classement général, et au pilote Hugo Chevalier, premier Rookie au classement, l’équipe Martinet by Alméras a décroché à Barcelone le titre Teams de la Porsche Carrera Cup France 2018. Un sacre, à un meeting de la fin, qui démontre tout le talent des pilotes de cette équipe.

Pour le plaisir des yeux, voici quelques images retraçant le week-end.

Un grand merci à Sébastien qui avait fait le déplacement :