Le Mans Classic 2018 Porsche 911 Rouge Indien 01

Nous voilà déjà à la 5ème génération de Porsche 911, la 911 Type 996 produite entre 1997 et 2005. Longtemps considérée comme la première Porsche qualifiée de modernes, celles-ci commences à se retrouver invitée par Porsche dans les manifestations de Porsche Classic. C’était le cas cette année pour Le Mans Classic 2018.

Commence par découvrir cette très belle vidéo sur la 996 :

Porsche 911 Type 996 : l’originel des Porsche « moderne »

porsche 911 996

Avec cette 5ème génération de la 911 lancée en 1997 – la 911 type 996 -, Porsche a pris un nouveau virage technologique majeur en prenant le parti de passer de moteurs à refroidissement par air à des moteurs par refroidissement à eau. Un choix technologique majeur décrié pendant fort longtemps !
Après 34 ans de bons et loyaux service, le constructeur de Zuffenhausen a complètement revu sa copie avec ce nouveau modèle de 911 pour la faire rentrer dans le monde de la production industrielle à grande échelle afin de réduire ses coûts de production, en partageant des pièces avec d’autres modèles tel le Boxster, mais également pour respecter les réglementations actualisées en matière de sécurité et d’émissions de Co2. Décrié à l’époque pour ces choix des plus audacieux par les « puristes », Porsche a retrospectivement assuré l’avenir de la 911 avec cette 996, certes très perfectibles, mais qui fut le terreau des générations suivantes.

Publicité

Réinventer la 911 en respectant l’héritage du passé

Histoire porsche 911 996 Carrera-4S-16_0

Pour ce faire, notre constructeur favori a tenté de préserver ses proportions originelle et les a combinées avec le meilleur de la technologie moderne. Le challenge était de taille à l’époque : réinventer la légende parmi les voiture de sport et la préparer pour l’avenir. Cet héritage dont il falalit tenir compte était un vrai défi pour les ingénieurs Porsche car ils étaient alors en charge d’écrire le premier chapitre d’une nouvelle ère pour les 911 : celle des Porsche 911 dites « modernes ».

Le résultat était une nouvelle carrosserie plus imposante avec 18,5 cm en longueur, 3cm en largeur et un empattement augmenter de 8 cm pour la deuxième fois de l’histoire de la série, mais présentant au design élégant et sans fioritures. La 911 devenait ainsi plus spacieuse et plus généreuse.

L’intérieur a également profondément changé avec l’apparition de matériaux « plus modernes » mais moins nobles tel le plastique. Le tableau de bord a également fait peau neuve : les 5 instruments ronds se fondent l’un dans l’autre – une autre rupture avec la tradition.

Porsche 911 Type 996 : la première Porsche à refroidissement par eau

histoire porsche 911 996 18_0

Cependant, la plus grande révolution s’est faite à l’arrière, au niveau de sa motorisation. La conception du moteur à plat a été préservée – mais pas son refroidissement à l’air, car ce principe de refroidissement ne disposait pas de réserves suffisantes pour se conformer à la réglementation de plus en plus stricte en matière d’émissions de polluants.

En revanche, le système de refroidissement par eau récemment mis au point par les ingénieurs de Zuffenhausen était prêt pour se conformer aux exigences réglementaires de l’époque. Eh oui! Comme pour la 991 Phase 2, c’est la réglementation de l’époque qui détermina les choix technologiques utilisés pour la 911. L’histoire se répète !

Ce nouveau système de refroidissement par eau allait entyrainer par contre d’autres changements des plus positifs avec une puissance et des performances très fortement à al hausse. L’entrée de gamme, la 911 Carrera 3,4l et son six cylindres à quatre soupapes disposait de 300ch, soit la puissance de la légendaire 911 Turbo 3.3 !

Après une première refonte du moteur avec une cylindrée de 3,6 litres, la 911 Carrera est passé à 320 ch et avec l’édition anniversaire «40 ans de Porsche 911», la puissance atteignait même 345 ch !

Une 911 Turbo Type 996 : la première Porsche à franchir les 300 km/h

La 911 Turbo a également reçu un nouveau moteur plat refroidi par eau mais avec un bloc moteur différent : le fameux bloc Metzger !

Ses performances sont impressionnantes pour l’époque : en tant que moteur six cylindres de 3,2 litres, puisqu’il a déjà propulsé la 911 GT1 lors de sa victoires aux 24H du Mans 1998. Grâce à sa double suralimentation, il délivre alors 420 ch ! Cette 911 Turbo est également le première Porsche de série à franchir la barre des 300 km/h !

Avec la 911 GT2, le bloc Metzger produisait même jusqu’à 483 ch.

Le PCCB avec ses disques de frein en céramique a également fait son apparition sur la 996 et est depuis un équipement indispensable pour les voitures de sport les plus extrêmes. Le PCCB était d’ailleurs livré comme équipement de série sur la GT2. Ce système de freinage était 50% plus léger que le frein équipé de disques de frein standard et avait une durée de vie allant jusqu’à 300 000 kilomètres !

Porsche 911 GT3 : la Porsche aussi à l’aise sur route que sur piste !

Avec le même bloc moteur, mais sans turbocompresseur, la 911 GT3 a marqué le début d’une nouvelle ère : il s’agissait de la première Porsche aussi à l’aise sur route que sur piste. Ce modèle a également servi de base aux 911 GT3 Cup utilisées pour les championnats Porsche de l’époque. Le moteur de 3,6 litres à refroidissement par air de la 996 GT3 avait initialement une puissance de 360ch, puis est passée à 381ch.

La Porsche 911 GT3 RS, un modèle résolument conçu pour la piste, a fait son apparition en 2003 avec une bloc moteur délivrant 420ch à 8 200 tr/min.

Entre 1997 et 2005, Porsche a produit 175 262 véhicules de type 996 au total.

Articles sur la Porsche 911 Type 996 qui pourraient vous intéresser :

 

Histoire Porsche 911 Type 996 infographie