Après avoir pratiquement arpenté toute la Normandie lors des quatre précédentes éditions, l’entité événementielle Auto Art Event Normandie (dont ma compagne Sylvie et moi-même sont les maîtres d’œuvre) a décidé cette année d’emmener les quarante équipages inscrits avec leurs anciennes découvrir la Bourgogne les 7 et 8 septembre derniers. Après s’être retrouvés à Beaune le vendredi soir, le samedi matin les participants passent au travers de vallons et villages bien connus portant le nom de grands crus comme « Nuits Saint Georges ».

Puis ils rejoignent « Le Clos De Vougeot », magnifique château, propriété depuis 1944 de la confrérie des Chevaliers du Tastevin, avec des vignes de différents cépages qui l’entourent, tous plus goûtus les uns que les autres.

Après la visite des lieux, direction le Nord de la Bourgogne en traversant les vignobles de Gevrey-Chambertin, avant d’emprunter la Combe de Lavaux, avec sa route dessinée parmi les méandres de ce massif montagneux où se régalent aussi bien 928 que 911.

Parvenus à Blaisy-Bas, pratiquement à la frontière de la Bourgogne, les équipages se restaurent avant de continuer leur périple.

Publicité

Mêmes si le celui-ci est dessiné à la limite de la Bourgogne, il semble intéressant d’aller jusqu’au plateau de Langres où se trouvent les sources de la Seine où la pluie s’invite, logique puisqu’il faut bien alimenter le futur cours d’eau qui va devenir un fleuve long de 776 kilomètres avant de se jeter dans la mer entre Le Havre et Honfleur.

Beaucoup des équipages ne connaissaient pas cet endroit où il est très marrant de voir ce petit filet d’eau……

Puis les quarante Porsche redescendent vers le sud et font une pose au point culminant de la Bourgogne où la montagne de Séne appelée également des « Trois Croix », s’élève à 521 mètres, permettant de découvrir un panorama à 360 degrés donnant sur le Jura et même le Mont Blanc !

Dracy le Fort accueille ensuite le groupe pour une soirée où le 5éme anniversaire de cette rencontre annuelle est dignement fêté. Les 30 ans de la 964 sont marqués avec un gâteau comportant la 964 RSR pilotée par Yurgen Barth lors des 24 heures du Mans 1993.

Par ailleurs les possesseurs de 964 présents ont le plaisir de recevoir la maquette de la 964 RSR pilotée une seule fois en commun par Walter Rohrl et Yurgen Barth.

Le dimanche matin, le parcours reprend vers Savigny les Beaunes…………

….afin d’y rejoindre le château de monsieur Pont…

passionné de voitures Abarth (avec lesquelles il a gagné dans les années 1970 beaucoup de courses), de motos et d’avions qui y a accumulé une collection impressionnante.

Lors du déjeuner, les différents partenaires sont remerciés alors que tous les participants reçoivent un cadeau. L’ambiance y est de plus en plus familiale le temps d’un week-end et après une dernière photo parmi les avions chacun reprend la route vers sa villégiature.

Si bien évidemment comme chaque année, il y a eu quelques pannes à déplorer, il faut souligner la solidarité du groupe car à chaque fois, ceux qui ont subi celles-ci ont été entourés par les autres équipages.

Pour conclure, si comme organisateurs, moi-même et ma compagne sont conscients qu’il y a encore quelques améliorations à faire, c’est quand même avec un certain plaisir que nous avons reçu les messages des équipages nous félicitant pour le niveau de qualité d’organisation, du parcours, des repas. Tout ceci dans une ambiance festive ce qui n’empêche pas une certaine classe digne de notre marque. Alors à l’année prochaine pour la 6eme édition, dont le lieu, au moment où j’écris ces lignes n’est pas encore défini.