Mise à jour du 29/10/2018 : RETROUVEZ ICI LE PROGRAMME COMPLET ET LES CONDITIONS D’INSCRIPTION AU PORSCHE CASTING DEAUVILLE 2019

Un soleil radieux, 270 équipages et leurs belles Porsche présents, une organisation sans faille aussi bien dans les activités proposées que dans le timing, cette 4ème édition du Casting Porsche de Deauville fût donc parfaitement réussie de ce point de vue.

Porsche Casting de Deauville : une organisation toujours meilleure chaque année

D’abord, pour l’accueil des participants, le point information du Porsche Club Normandie s’était nettement amélioré cette année, si bien que chacun pouvait avoir tous les renseignements possibles de manière claire…..

casting porsche de deauville 2018 01

Publicité

… et aller ensuite s’installer au bon emplacement qui lui était réservé !

Démarrage des festivités le vendredi soir

Les festivités commençaient par une nouveauté cette année avec la possibilité dès le vendredi soir de partager un repas animé par l’équipe de danseuses et son chanteur du cabaret « La Folie Douce ». Succès immédiat pour cette nouveauté puisque le lieu était complet ! Moment fort du week-end et certainement le plus apprécié des deux soirées proposées ; certains se couchant fort tard.

Dès le samedi matin, tandis que certains se contentaient de déambuler au « village », soit pour acquérir les produits proposés par les exposants

….ou la boutique du club

….soit pour regarder la rétrospective de la marque des modèles sortis au cours de ces 70 ans de saga Porsche dans tous les pays du monde

….Ou bien encore partaient pour un joli périple les menant au Calvados Experience du « Père Magloire » dont la visite fût appréciée de tous. La dégustation de Calvados y restant légère pour respecter le code de la route !

Un concours d’état des plus relevé

L’après-midi avait lieu le concours d’état dont votre serviteur était le responsable. Une trentaine de participants se présentait ! Le propriétaire de cette 2.2 de 1971 ne savait pas encore qu’il allait obtenir la 2éme place de sa catégorie, alors que celui de cette 356 de 1960 sortant de 6 ans de restauration et évoquant sa version GT allait être un peu déçu de ne pas être dans les trois premiers de sa catégorie (1948/1973). La règle de base du concours d’état étant voiture d’origine, elle s’en éloignait trop avec ses baquets, son arceau, son moteur amélioré, etc. Mais par contre cela a donné une idée aux membres du jury : créer » un prix spécial du jury » pour de telles types d’autos présentées…et qui sera mis en place dès l’an prochain !

Réparties en quatre catégories, on peut regretter que les modèles de 1948 à 1973 étaient trop peu nombreux ; les propriétaires deviennent trop frileux pour sortir leurs autos et ils ont tort ! Une Porsche est faite pour rouler quel que soit son âge comme cette Porsche 912 de 1966 ! La catégorie la plus représentée étant celle des modèles 1974/1989.

Pour les modèles 1989/1998, de très beaux modèles comme cette 944 Turbo S et 964 cabriolet, alors que pour les modèles 1998/2005 les 996 et Boxster étaient présents.

Pour terminer sur le concours d’état, noter cette magnifique 914 2.0 qui a gagné sa catégorie : 25000 km, 1ére main jamais repeinte qui cotoie une Boxster 987 Macadamia qui a été le « coup de cœur du jury » !

Bien évidemment en parallèle au village, d’autres s’en mettaient plein les yeux en admirant les voitures apportées par Porsche Imsa Performance dont le président/directeur n’est autre que Raymond Narac, également du même statut pour les concessions Porsche de Rouen et Caen. Ce qui est formidable avec Raymond Narac c’est qu’il donne l’impression d’être toujours disponible, un petit mot pour l’un, un sourire pour l’autre et toute son équipe fait de même. Il est aussi à l’aise au volant que dans la discussion et toujours prêt à faire plaisir au public… en toute simplicité !

Pour continuer dans les personnalités présentes, Marc Meurer le nouveau président de Porsche France et Claude Varon, président de la fédération des Porsche Clubs de France ont également honoré de leur présence cette 4ème édition, en compagnie de leurs épouses, montrant ainsi qu’ils sont bien conscients de l’importance de cet événement en Normandie qui a des retombées sur la clientèle de la France entière.

Que ces 962 et RSR sont belles !

La famille de celui qui fût un ambassadeur de la marque avec sa collection de toutes les Porsche RS, Eric Coicaud trop tôt disparu en fin 2017 lui rendait hommage en exposant un de ses derniers modèles acquis sous la forme d’une 911 R sortant tout droit du « service exclusiv » de la marque. Merci à elle.

Le samedi soir il y avait une remise de prix de la tombola dont en premier prix une superbe montre Chopard d’une valeur de 5000 euros ! Puis chacun se retrouvait au Casino Barrière pour un cocktail dinatoire. Cette nouvelle formule de repas a été le seul point à revoir du week-end : pas de chaises et tables en nombre suffisant pour se retrouver entre amis, queue interminable pour être servi. Personne ne leur en voudra d’avoir voulu innover, mais il semble important de revoir ce point pour la prochaine édition.

Le dimanche matin, nouvelle promenade touristique sur un parcours magnifiquement dessiné qui menait au complexe automobile de l’E.I.A à Pont Lévêquechacun pouvait faire 4 tours du circuit et participer à un challenge karting.

Merci à Morgane pour ce cliché et tous les autres qui seront publiés sur notre page Facebook dès aujourd’hui 😉 !

Puis c’était retour au parking de l’Hôtel Royal de Deauville pour les autos et repas excellent en bord de plage sur les planches de Deauville au « Bar de la Mer », avant la traditionnelle parade dans les rues de Deauville si appréciée du public ; je ne peux dire qu’une chose vivement la 5ème édition de cette événement qui chaque année monte en puissance…. !