Concours restauration Porsche
Source photo : Alexis Goure

C’est un fait, plus de 70% des Porsche produites depuis 1963 sont toujours en circulation. Un pourcentage incroyablement élevé qui s’explique par le fait que, tel un bon vin, les Porsche 911 gagnent en saveurs au fil des années. Et des décennies. Les restaurations sont un passage inéluctable, mais toutes ne se valent pas. Le 3ème Concours de Restauration organisé par Porsche France a dévoilé ses trois vainqueurs. Focus.

Un concours réputé

Le Concours de Restauration est un évènement important pour tous les centres Porsche, c’est l’occasion de témoigner de son savoir-faire mais aussi de l’amour que l’on porte à la marque. Les modèles pris en charge par ces centres sont en effet mis à nu avant d’être restaurés dans les règles de l’art, en collant parfaitement au modèle tel qu’il était à sa sortie d’usine (matching numbers). La troisième édition de ce prestigieux concours s’est disputé les 5 et 6 juillet 2017, au Porsche Experience Center du Mans.

Un jury composé d’experts, de spécialistes d’anciennes Porsche, de journalistes de tout horizon, notent chaque voiture présenté sur trois critères : la restauration de la mécanique, la réfection de la carrosserie et la perfection de la peinture, mais aussi l’aspect marketing et les évènements mis en place. Autant dire que présenter une voiture n’est pas de tout repos pour les équipes et que décrocher un des trois prix est une consécration.

Restauration complète : Vélizy

Porsche 911 Speedster
Source photo : Porsche Club Spyder-Speedster

Le centre Porsche de Vélizy a été félicitée pour sa restauration intégrale d’une Porsche 911 Speedster. Il s’agit là encore d’une somptueuse Type-G équipée du turbolook et s’habillant d’un rare bleu sombre.

Un travail colossal pour remettre à neuf cette voiture très demandée. 200 pièces ont été remplacées par d’autres, toujours d’origine Porsche afin d’aboutir au résultat ci-dessous.

Porsche 911 Speedster restauration

Cette vue en éclaté permet de mieux se rendre compte de ce à quoi ressemble une restauration complète dans un centre Porsche. L’équipe Porsche de Vélizy a du procéder à un démontage méticuleux afin de remettre ce roadster tel qu’il était à sa sortie d’usine il y a près de trente ans…

Restauration partielle : Toulouse

Porsche 924 Carrera GT

Le premier prix ex aequo a été attribué au centre de Porsche de Toulouse, pour avoir remis au goût du jour une 924 Carrera GT. Il s’agit certes d’une restauration partiel, mais le travail effectué n’en reste pas moins très impressionnant. Cette belle PMA (Porsche à moteur avant) de 1981 avait besoin d’un sérieux coup de neuf.

La peinture a été longuement lustrée et polishée pour lui redonner son éclat d’antan, la mécanique a été vérifiée, nettoyée et entretenue. Bon nombre de composants, plus ou moins visibles ont été remplacés ou remis à neuf.

Porsche 924 restauration

Il en découle une Porsche 924 Carrera GT qui semble sortir d’usine, avec une peinture d’un rouge éclatant, des jantes Fuchs splendides en tout point, un intérieur entièrement nettoyé, décrassé et rénové. Bien que partielle, la restauration est très impressionnante.

Le coup de cœur : Lorient

Porsche 911 2.7 restauration

La Centre Porsche de Lorient, l’un des trois centres “Porsche Classic Partner” a obtenu le prix Coup de cœur. Ce n’est pas une première pour ce centre déjà récompensé les deux premières éditions (en 2014, restauration mécanique et en 2015, restauration carrosserie). Cette année, c’est un prix savoureux qui a été récolté, d’autant plus que la base choisie est très audacieuse.

Il s’agit en effet d’une Porsche 911 2.7 litres S de 1975, un modèle appartenant à la deuxième génération de 911, dite Type-G, avec les pare-chocs à soufflets. Ce modèle vient directement d’Amérique et affiche plus de 138 000 kilomètres au compteur. Sa particularité vient de sa couleur, le rarissime Ice Green Métallique, rare.

Restauration Porsche 911 2.7

Pas moins de 450 heures de travail ont été nécessaire pour rafraichir le Flat-6, après dépose complète. 500 pièces ont également été changées, suite à 15 ans d’immobilisation. Pour la carrosserie et la peinture, 55 heures. Une telle restauration aurait été facturée environ 60 000 € HT à un client, a déclaré Ande-Marie Militon, responsable du marketing au centre Porsche victorieux, de Lorient.

Un prix entièrement mérité tant la belle semble sortir d’usine. Et vu la cote des anciennes Porsche, ce n’est pas un mal !

Autres prix attribués

Il est impossible de récompenser chaque voiture, même si la tentation doit être grande pour le jury. Le Centre Porsche d’Arpajon a aussi été félicité pour l’authenticité de sa Porsche 911 2.0 S. Le Centre Porsche de Montpellier, quant à lui, s’est vu décerner le prix de la catégorie mécanique, pour avoir remis à neuf le flat-6 d’une 911 Carrera 2.7 Targa. Ensuite, le Centre Porsche de Mulhouse a eu le prix de l’Essai dynamique, avec une somptueuse 964 Carrera 2. Pour finir, le Centre Porsche de Bordeaux a été récompensé pour son marketing et la restauration d’une rarissime 930 Turbo cabriolet.

Restauration Porsche 356

La restauration : un enjeu majeur

Dernièrement, les Porsche 911 type 996 ont intégré la catégorie des “Classic”. Elles sont donc éligibles à la restauration en centre Porsche. Les Boxster 986 sont également concernés. Le manque d’activité pour ces centres spécialisés n’est donc à l’ordre du jour, avec un chiffre d’affaire de neuf millions d’euros en France, qui pourrait continuer à croître les années futures. Mais la restauration d’une Porsche n’est pas qu’une histoire de gros billet, c’est aussi – et surtout – l’histoire d’un modèle, d’un mythe, qui fait rêver petits et grands, depuis plus d’un demi-siècle